2021 > Chercher les étoiles dans une botte de foin (finalistes)

Proposition finaliste pour l'œuvre d'art public de la nouvelle école primaire de Vaudreuil dans le cadre de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement du Québec.

Description: La voûte stellaire aux allures de nébuleuse couronne la mise en espace de notre proposition, elle est tenue par la tête et les mains de deux étonnants personnages. Le design de ce disque flottant est d’ailleurs une collaboration avec l’artiste Marianne Chevalier (recto verso). Ses courbes, ses couleurs et ses textures renvoient à un phénomène sidéral fantaisiste. Il contient d’ailleurs la constellation de Pégase ; une référence subtile à nos personnages légendaires « hippophiles ». Des trous circulaires parsemés sur chaque face permettent à une matière réfléchissante qui se trouve en dessous, de miroiter la lumière naturelle du jour pour ainsi feindre un scintillement d’étoiles. Les deux porteurs nocturnes sont effectivement inspirés des lutins d’écurie, mais dans notre version, ils semblent être formés de foin doré, la nourriture même de leurs amis les équidés. Ils élèvent le portail azuré tel un trophée bien mérité, qui offre aux passants un spectacle phénoménal cosmique. Ils sont en selle sur une arche qui évoque une formation géologique improbable surgissant du sol et se courbant par ici et par là. Sa surface est d’agrégat et de ciment rose comme les poteaux des luminaires du quartier. Le portique ainsi créé par le renflement permet aux usagers de le traverser et de s’y assoir. Les rochers qu’on peut encore apercevoir dans les champs de la région ponctuent ici aussi la surface du sol. Les nôtres sont de granit rose et sont tranchés sur une face avec un fond aux teintes bleues complémentaires pour révéler autant au regard qu’au toucher, une reprise de textures qui se retrouvent en aplat sur la voûte céleste. Pour prolonger cet ensemble, une sélection d’herbes, de fleurs et d’arbustes indigènes est disposée dans des zones aux pourtours sinueux, comme des pacages et leurs friches avec des allées pour les longer. Les différentes textures de l’installation avec les arches irrégulières d’agrégat, les faces tranchées des rochers et les herbes hautes le long des sentiers sont un peu comme les bords de la rivière Quinchien qui traverse Vaudreuil ou encore comme les mouvements ondulatoires de la couronne en disque. Les chemins de traverse que nous proposons ici ne sont pas des raccourcis à proprement dit, mais plutôt une invitation à prendre le temps. Les enfants pourront autant y trotter d’un bout à l’autre que s’y asseoir pour s’y rassembler.