2018 > Le reel du set carré (finalistes)

Proposition finaliste (maquette et modélisation 3D) pour l'œuvre d'art public de l'agrandissement de l'école primaire St. Michael's à Low dans le cadre de la Politique d'intégration des arts à l'architecture et à l'environnement du Québec.

Squelette de maquette: Christian Miron
Modélisation 3D: Artefact urbain

Description tirée d'extraits du texte de présentation:

Grâce à nos recherches avec la Société Historique de la Vallée de la Gatineau et d’autres ressources, nous avons vite compris que l’industrie forestière était au centre du développement de la région. Nous avons aussi bien saisi l’importance des souches irlandaises ou américaines d’une majorité de la population du secteur. Une rencontre avec des étudiants et des membres du corps professoral de l’école nous a permis de saisir l’importance de l’entraide dans la communauté ainsi que de l’unité entre les humains qui la composent puis entre ceux-ci et la nature.

[voir la suite du texte sous les images]

Le reel du set carré (finalistes)
sculpture (maquette)
2018
Le reel du set carré (finalistes)
sculpture (maquette)
2018
Le reel du set carré (finalistes)
sculpture (modélisation)
2018
Le reel du set carré (finalistes)
sculpture (modélisation)
2018
Le reel du set carré (finalistes)
sculpture (modélisation)
2018
Le reel du set carré (finalistes)
sculpture (modélisation)
2018
Le reel du set carré (finalistes)
sculpture (modélisation)
2018

Suite...

Nous avons choisi de faire dialoguer trois éléments avec leur environnement (personnage, poutre de bois et aménagement au sol). La force herculéenne et les prouesses fantastiques dont le personnage est doté évoquent un récit imaginaire qui est sérieux et ludique tout à la fois. D’une part, l’enfant déguisé en fantôme par le simple fait d’être abrillé d’une couverture est amusant, mais un second regard nous propose une lecture plus mystérieuse, comme si un spectre du passé nous mettait en garde de ne pas oublier nos racines. Le motif du tissu est celui des habits des travailleurs des bois, qui se sont réapproprié le tartan ancien (bûcherons, draveurs, etc.), mais la couleur verte est celle de l’Irlande mère. Les carreaux juxtaposés peuvent également bien représenter chacun des membres de la collectivité unis pour former un tout : une étoffe exceptionnelle. La pièce de bois qui monte vers le ciel est quant à elle en forme de cristal de quartz pour symboliser la valeur de cette matière première et ajouter un autre élément mythifiant. Puis, les zones de cailloux reprennent la rencontre du marbre blanc et du gneiss tout juste au bas du barrage Paugan à deux pas de l’école. Ces zones sont d’ailleurs intercalées de trèfles.